Les conseils à prendre en compte pour se désolidariser face à un prêt immobilier

Le prêt immobilier est accessible également pour deux personnes qui sont mariées. Le prêt est à ce niveau partagé entre les deux époux jusqu’à l’échéance convenue. Les deux parties s’accordent pour régler une mensualité auprès de l’établissement bancaire. À un moment donné, lorsque ces deux personnes décident de se séparer, le prêt immobilier ne prend pas fin jusqu’au délai inscrit dans le contrat. Face à cette situation, les ex-conjoints doivent trouver une solution pour régler les mensualités restantes dues. Une des manières faisables est la désolidarisation de crédit immobilier, ci-dessous quelques conseils pour faciliter la démarche.

Rappel sur la solidarité dans le règlement du prêt immobilier

La solidarité a lieu du moment que les deux époux signent le contrat de prêt immobilier. Ils sont en effet reconnus comme solidaires. Plus de détails sur ce sujet est à votre disposition, alors n’hésitez pas à consulter ce site. Il regorge d’informations sur le prêt immobilier en général ainsi que les cas qui peuvent exister concernant ce type de crédit.

La principale raison de la désolidarisation de prêt

Dans la mesure où les deux conjoints ont décidé de se séparer, ils sont toujours solidaires aux yeux de l’établissement bancaire où ils ont contracté un prêt immobilier. Ceci est valable jusqu’à ce que le prêt soit totalement réglé. Pour éviter alors les risques de non-remboursement effectué par l’un des conjoints, le principe de désolidarisation peut être réalisé. Cette démarche consiste à ôter l’engagement d’un des deux conjoints sur le règlement des mensualités restantes dues.

Les moyens utilisés pour désolidariser un prêt immobilier

Il existe plusieurs moyens pour aboutir à une désolidarisation de prêt immobilier.

–              Le transfert de crédit à l’un des conjoints

Cette option est la plus simple étant donné que le contrat sera entièrement transféré auprès de l’un des époux. Celui-ci sera désormais le seul qui rembourse les restants dus sur le prêt immo. En contrepartie, le deuxième qui s’est retiré de l’engagement devrait rembourser son ex-conjoint. Il verse donc sa part auprès de cette personne. La banque a besoin de garanties pour valider cette option. Il faudrait alors que le supporteur du remboursement ait une situation financière solide.

–              Vendre le bien immobilier

La désolidarisation peut s’effectuer en mettant en vente le bien immobilier. Les bénéfices de la vente feront ainsi l’objet de remboursement des dettes restantes dues. Dans la mesure où le montant ne couvre pas ces dernières, les deux parties devront encore régler le reste de la somme. Il faut savoir que jusqu’à ce que la vente soit effective, les ex-conjoints continueront aussi de régler leur mensualité comme il se doit.

Les frais à préparer pour une désolidarisation

Les frais à anticiper pour réaliser la désolidarisation de prêt sont les suivantes : les frais de notaire et les frais de dossier sur le nouvel emprunt. Ces frais ne sont pas les mêmes donc il faut toujours comparer les offres proposées par les notaires avant de choisir la meilleure prestation. C’est le banquier qui impose les frais de dossier sur le nouveau contrat. Vous pouvez le demander une estimation afin de vous préparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *